Lundi - Samedi 08:00 à 20:00

Dimanche Fermée

131 Avenue Charles de Gaulle 92200

Neuilly-sur-Seine

Consulter un Expert

01 83 62 92 69

Fiscalité LMNP / LMP

La fiscalité de la Location Meublée Non Professionnelle permet de percevoir des revenus locatifs sans subir la lourde fiscalité des revenus fonciers.

Depuis 1949, les revenus perçus, considérés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux, sont optimisés grâce à de nombreux avantages fiscaux.

pourquoi nous choisir ?

10 années d’expérience sur le marché du LMNP.

96% de nos interlocuteurs satisfaits.

Des conseillers disponibles 6j/7.

Des partenaires récompensés.

Accès à l’ensemble du marché neuf et ancien.

Accompagnement gratuit sans engagement.

fiscalité LMNP / LMP

Comprendre la fiscalité du LMNP

La location meublée est considérée comme une activité commerciale.

La fiscalité relative à cette activité diffère selon son caractère professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP).

Si les recettes dépassent le montant de 23 000 euros TTC par an et qu’elles sont également supérieures au total des autres revenus d’activité du foyer fiscal, alors l’activité est considérée comme professionnelle, sinon elle est considérée comme non professionnelle.

Conditions à respecter pour le régime LMP.

Plus de 23 000 euros TTC par an

Recettes supérieures au total des autres revenus d’activité du foyer

fiscalité lmnp / LMP

Investir en LMNP permet de percevoir des revenus BIC sans aucune fiscalité (ni TMI, ni prélèvements sociaux).
D’autres avantages fiscaux sont aussi liés au régime LMNP :

Récupération de la TVA

La récupération de la TVA

La TVA vous est restituée dans sa totalité lors d’un investissement dans le neuf en résidences de services.
En Savoir Plus

Le régime réel BIC

Le régime réel BIC

Grâce à la possibilité d’amortir la valeur du bien sur 20 ans, les loyers perçus sont net d’impôt.
En Savoir Plus

Le régime Micro BIC

Le régime Micro BIC

En optant pour le régime Micro BIC, bénéficiez d’un abattement de 50% sur les loyers perçus.
En Savoir Plus

Avantage du Censi-Bouvard

L’avantage Censi-Bouvard

Bénéficiez d’une réduction d’impôt de 11% sur la veur du bien, lors d’un achat neuf d’une résidence de services via le régime Censi-Bouvard.
En Savoir Plus

Déclaration 2031

La déclaration 2031

La déclaration 2031 est la déclaration à déposer obligatoirement à la fin de chaque année civile par toutes les personnes ayant une activité de location meublée.
En Savoir Plus

Vous souhaitez investir en LMNP ?

Nos experts vous accompagnent gratuitement dans votre processus d’investissement en LMNP



Différences fiscales entre LMP et LMNP

Les Plus-Values

Lors d’une Location Meublée Non Professionnelle, la fiscalité sur les plus-values des particuliers s’applique alors que pour une Location Meublée Professionnelle, la fiscalité sur les plus-values des professionnels est à prendre en compte. Cela a un impact non négligeable quant à l’impôt sur la plus-value à payer lors de la revente, souvent nettement plus lourd lors d’une Location Meublée Professionnelle.

residence-service

L’Impôt sur la Fortune Immobilier

Lors d’une Location Meublée non Professionnelle, l’ensemble des biens concernés rentrent dans le calcul de l’Impôt sur la Fortune Immobilier. Lors d’une Location Meublée Professionnelle, les biens en question sont considérés comme des actifs professionnels. Il est alors possible de faire sortir de l’assiette de l’IFI, les biens immobiliers en question.

Le Report de Déficit

Grâce au principe de l’amortissement comptable du régime réel détaillé sur la page concernée (lien vers page Amortissement), il est fréquent d’obtenir un déficit industriel et commercial lors d’une activité de Location Meublée. Ce déficit n’est pas reportable sur les autres catégories de revenus lors d’une Location Meublée Non Professionnelle alors que cela est permis en cas de Location Meublée Professionnelle.

Vous souhaitez investir en LMNP ?

Nos experts vous accompagnent gratuitement dans votre processus d’investissement en LMNP



  • MICRO BIC
  • REGIME REEL
  • CENSI-BOUVARD

MICRO BIC

Il est également appelé « régime simplifié ».

Il s’agit du régime le plus simple à déclarer. Pour pouvoir en bénéficier il faut que les revenus de cette activité ne dépassent pas 70 000 € pour une location meublée classique.

Le plafond passe à 170 000 € pour des locations meublés de tourisme classées ou de chambres d’hôte.

Un abattement forfaitaire de 50% est alors automatiquement appliqué sur les revenus en question (l’abattement passe à 71% pour les chambres d’hôtes ou résidences de tourismes classées).

En contrepartie de cet abattement forfaitaire, aucune charge ne peut être déduite et

aucun amortissement n’est également possible.

Les recettes perçues sont à déclarer sur la déclaration des revenus complémentaires (n° 2042 C PRO) en cas de location meublée non professionnelle.

Dans le cas contraire, les revenus sont à indiquer dans le cadre « Revenus Industriels et Commerciaux professionnels » ligne « régime micro-BIC > revenus imposables ».

REGIME REEL

Il s’agit du régime fiscal permettant d’amortir comptablement la valeur du ou des biens concernés.
Le régime réel s’applique dans deux cas précis :
  • le plafond du régime Micro-BIC est dépassé
  • l’investisseur préfère déduire l’ensemble de ses charges et amortir le(s) bien(s)
Contrairement au régime simplifié, le régime réel impose la tenue d’une comptabilité. Une déclaration 2031 est alors obligatoire. Le choix du régime réel est engageant durant deux ans et se renouvelle automatiquement à la fin de chaque période. Le régime réel permet de pouvoir déduire l’ensemble des charges d’exploitation ainsi que les intérets d’emprunt en cas d’investissement à crédit. Il permet surtout d’amortir les différentes composantes du bien (immobilier et mobilier), à l’exception de la valeur du terrain qui ne s’amortie pas. Il est alors fréquent d’obtenir un résultat nul ou déficitaire et donc de ne pas payer d’impôt lié à cette activité.

CENSI-BOUVARD

Il s’agit du régime fiscal réservé aux acquisitions neuves (ou ayant fait l’objet de réhabilitations lourdes).

Le régime Censi-Bouvard permet à tout investisseur, une réduction d’impôt équivalente à 11% de la valeur du bien dans la limite de 300 000 euros. Cette réduction d’impôt est étalée sur 9 ans, période durant laquelle l’investisseur est dans l’obligation de conserver le bien sous peine de perdre l’ensemble de son avantage fiscal.

La limite de 300 000 euros signifie que le montant de la réduction d’impôt ne pourra pas dépasser 33 000 euros réparti sur 9 ans. En cas d’acquistion d’un montant supérieur à 300 000 euros, l’investisseur pourra tout de même amortir le delta entre la valeur d’acquistion et le plafond de 300 000 euros.

Par exemple, si un investisseur réalise une acquistion dans le neuf d’un montant de 450 000 euros. Il bénéficiera de 33 000 euros de réduction d’impôt répartie sur 9 ans et pourra amortir les 150 000 euros restants.